Artiste


leoLéopol BOURJOI est né à Montréal le 11 février 1950. Exposant ses oeuvres depuis 1968, il est détenteur d'une maîtrise en arts plastiques de l'UQAM. Il compte à son actif plus de 80 expositions. Lecteur passionné de nombreux sujets à la recherche des multiples visages de la culture, que ce soit art, biographies, histoire, archéologie, sciences et technologies, psychologie, contes et légendes du monde, en 1966 il s’est volontairement engagé sur le chemin de l’artiste autodidacte. Puisant son inspiration dans les récits biographiques lui servant de modèles et croyant suivre les traces de Charles de Foucault, Schweitzer, Champollion, Van Gogh, Guillaumet, François de Médicis, etc., il souhaitait découvrir quel artiste produirait le parcours de fils et petit-fils d’ouvrier. Quels seraient l’art et l’identité de l’artiste après avoir réellement vécu la vie en usine, l’apprentissage et la pratique des métiers de ses voisins adultes et que ses amis d’Hochelaga apprendraient également ? Durant 25 ans, tout en peignant et sculptant sans relâche des œuvres présentées à l’occasion de nombreuses expositions solos et de groupe en galerie, ou vendues à des collections privées, il a adopté les gestes et les exigences morales de l’ouvrier artisan, combinant proportions, équilibre, congruence de la forme, de l’intention et du projet qui font le beau métier. Ce beau métier investi en culture, en courant artistique, en vision philosophique, est celui du peintre et du sculpteur qu’il a transporté durant six ans à l’UQAM jusqu’à l’obtention d’une maîtrise qui a complété le profil de l’artiste en arts visuels qu’il cherchait à atteindre. Ce profil, plutôt cette seconde nature, consiste à faire de l’art, d’en présenter la production et finalement ce qui en est la meilleure part, l’enseigner à quelques élèves et à tous ceux qui aiment l’art et pour qui l’art est essentiel à la vie humaine et à la société. Il a également construit de ses mains un atelier dans le quartier Hochelaga dans la cour arrière de l’immeuble qu’il possède avec sa compagne de vie, en croyant intimement que lorsque nous avons la capacité de quitter ce quartier, nous devons moralement y rester en contribuant à y construire l’avenir. Tous les jours, il poursuit passionnément sa production artistique dans ce bel atelier.
WordPress Lightbox